Étape 3: Agen-Toulouse (116km)

Ouf on y est ! Voilà qui résume notre fin de journée. C’était l’étape reine avec ses 116km et on a souffert. Certainement à cause de l’accumulation des étapes et le manque de récupération entre celles-ci. Plus de 300km en 3 jours c’est beaucoup surtout quand c’est la première fois.

Isabelle ne sentait plus ses jambes à 20km de Toulouse et j’ai dû la forcer à mordre sur sa chic pour rallier la 4ème plus grande ville de France.

A l’entrée de la ville, elle ne pouvait plus pédaler pourtant 2km nous séparait du centre ville.

Finalement, aprés un gros travail psychologique elle a trouvé une dernière dose d’énergie pour raccrocher la place du capitole. Mais par malchance l’office du tourisme était fermé. J’ai donc interpellé le premier passant en demandant où il était possible de dormir avec un emplacement pour les vélos. Il me renseigne une adresse à 800m et bingo… tout est nickel ! Les vélos sont au garage et Isabelle dans un bon bain chaud qui sera certainement très réparateur.

J’en profite donc pour vite vous écrire. Le résumé de la journée sera bref vu que le temps nous est compté pour manger et récupérer avant de reprendre le vélo demain matin.

imageHier soir, sillonnants les charmantes petites ruelles aux maisons en colombage, nous avons rejoint le centre d’Agen à la recherche d’un bon petit resto. Mais, malheureusement, nous étions lundi soir et les trois quarts des restaurants étaient fermés. En se dirigeant vers la rue principale pour trouver à manger, nous sommes passés devant la cathédrale Saint Caprais d’Agen, classée sur la liste du patrimoine mondial de l’UNESCO en tant que site exceptionnel sur le chemin de Saint-Jacques-de-Compostelle. Inutile de vous dire qu’elle valait le détour.

Ensuite, nous avons trouver un petit Resto typique avec une petite touche corse. Le repas fut délicieux avec tout d’abord une petite salade avec charcuterie corse suivi d’un sauté de veau aux pruneaux d’Agen. image

On nous proposa un vin de Buzet du village d’à côté excellent aussi.

Aprés une courte de nuit de sommeil nous avons donc repris les vélos pour rejoindre Toulouse. Une étape de 116km durant laquelle on aura toujours suivi le canal de la Garonne.

 

 

 

A retenir:

– Le village de Valence sur Agen où l’on observa une restitution d’une village du début du 19ème siècle sur une rive du canal et où sur l’autre se tenait des gradins. En effet, durant 6 jours était joué une pièce sur la vie passée de la ville. Les acteurs d’un côté avec plus de 300 figurants et le public de l’autre, assez original comme concept. Ce spectacle « au fil de l’eau » son et lumière en est à sa 26eme édition.

image

– Le village de Monsac dans lequel le Tarn se jette dans la Garonne. Superbe vue du Tarn. Nous y avons d’ailleurs mangé un bon petit bout.

En sortant du village, le pont tunnel est également impressionnant mais toute fois bien plus petit que celui d’Agen.

Steph

 

Que dire de plus ? Merci Stephane, merci pour ton dynamisme qui a été un turbo pour moi aujourd’hui !

J’ai quand même pu profiter du magnifique paysage qui n’est plus du tout le même qu’à Agen. Les plaines de maïs et de fruitiers ont été remplacées par des tournesols qui croulent déjà sous le poids de leurs graines. Le paysage devient valonné avant de retrouver son horizontalité à l’arriver sur Toulouse la Rouge. Ce nom lui est donné à cause de la belle couleur chaude des briques et des pierres de ses maisons et bâtiments. Nous verrons bien cela dans quelques minutes !

Toulouse est, comme Stephane l’a écrit, la quatrième ville de France. Je veux bien le croire! 20km de parcs industriels, de gares marchandises longent la Garonne à l’entrée de la ville. De quoi imaginer l’importance de sa grandeur !

Le trajet y devient plus bruyant, nous croisons de plus en plus de personnes à velo, des joggeurs, des marcheurs. Mais moins de « bonjours » ou de  » salut Piet  » joyeux. Est ce le stress de cette grande ville qui déteint un peu sur les berges paisibles de la Garonne ? Quoi qu’il en soit, merci belle Garonne de donner à toute cette population assoiffée de quiétude, des moments de pure douceur.

Toulouse, nous arrivons!

Isa

 

 

 

Leave a reply

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>