Étape 5: Castelnaudary-Carcassonne (43km)

Mais nous serions-nous trompés ? Personne à Toulouse nous a dit que la capitale mondiale du cassoulet, excusez du peu, est Castelnaudary! Nous aurions mangé cette typicité ici pardi !

Très fiers de ce titre qui fut gagné par la force de l’histoire, les habitants de ce village ont du survivre à la guerre de 100 ans. Pour retrouver la vigueur entre les batailles, le peuple s’est retroussé les manches…en cuisine! Le cassoulet est né ainsi et nous comprenons pourquoi nous n’avons pas su terminer le plat. Nous ne revenons pas de la bataille peuchère!

Nous avons choisi un petit restaurant au centre, avec une belle terrasse. Stéphane y a goûté un merveilleux carpaccio de betteraves d’une finesse incroyable! Et pour ma part, j’ai goûté aux fruits de la mer, pas si lointaine.

Le vin « côte de Malepère » a accompagné généreusement le repas et la balade le long du bassin nous a remis d’aplomb.

imageLe lendemain, le petit déjeuner avalé, nous avons pu admirer le port et le bassin. Sur tout le trajet du canal, seul Castelnaudary s’est doté d’un grand port et d’un très grand bassin où flotte une île aux canards. Le calme y règne en maître! ´

Nous voilà parti sur la route de Carcassonne.

40 km de piste, merveilleuse pour moi qui aime les sentiers plus sauvages. Le moral au top devant le paysage de van Gogh, filants à vive allure, évitants les canards dormants sur le chemin, nous  avons rejoint la ville des Cathares en même pas trois heures!

Isa

 

Pour moi, aujourd’hui fût une journée de demi-repos bien méritée. Cette courte étape avait pour but premier d’arriver tôt à Carcassonne afin de visiter cette magnifique ville mais nous a permis aussi de retrouver un peu de force physique et mentale.

Une étape courte mais spéciale. Les 20 premiers kilomètres se déroulants sur une route en graviers ou terre mais roulante et les 20km suivants sur une départementale. En effet, suite aux conseils de notre ami liégeois, Michel, nous avons évité de suivre le canal à partir de « Bram ». La route étant quasi impraticable.

Nous avons donc rejoint la départementale vers Carcassonne sur 20km. Celle-ci n’était pas du tout agréable à suivre vu le grand nombre de voitures mais par contre super roulante avec une moyenne de 27km/h sur les 17 derniers kilomètres.

Arrivés à Carcassonne vers 14h40, nous nous sommes dirigés vers l’office du tourisme pour trouver un petit hôtel pas cher près de la cité médiévale.

imageArrivés dans notre chambre tôt dans la journée, la ville était pour une fois à nous pour découvrir les moindres recoins…

Steph

 

Nous avons visité le château et ses remparts, détruits et reconstruits au fil des siècles. Ville amblématique du pays cathare, elle fut prise par les croisés. En effet, le catharisme, prônant le partage n’était pas du goût de l’église. Aussi, le Pape Inoccent monta une croisade pour anéantire les cathares soit disant hérétiques.

Chose faite! Depuis, la ville passe sous protection du roi de France. Une dernière offensive du prince cathare et son peuple n’a pas eu raison de la suprématie du roi, et le peule fut bannit de la ville. Il se  construisi une ville en contre-bas qui a pris de plus en plus d’ampleur. La rivalité entre les deux cités n’a eu de trêve qu’à la réunification des deux villes en une cité dite Carcassonne…..c’est pour cela que la ville est toujours divisée en deux entités!

imagePetite anecdote, le nom de Carcassonne prend son origine d’une histoire. Une châtelaine, du nom de Carcasse, sonnait chaque jour la cloche. Les villageois disaient  » la Carcase sonne  » !

Vous l’aurez compris, je suis hantée par le passé de cette ville qui me fascine! A vous de la visiter!

isa

 

 

 

 

 

Leave a reply

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>